Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 13:37

 304853 1922195786438 1588402923 31523196 892118986 n

 

 

                     Sur  les couvertures aux quatre couleurs délimitant le Tabernacle, un seul

 

     motif explicite était toléré car pédagogique pour le peuple: les deux chérubins.

 

            Ne pouvant pénétrer dans le Saint des saints pour y voir l'Arche de l'Alliance

 

     aux chérubins d'or - siège de la (présence -shékhinat d'Adonai )- le peuple

 

     devait, depuis le parvis de l'extérieur, se contenter d'une représentation brodée

 

     de cette réalité supérieure. La porte d'entrée au parvis était elle - même une

 

     couverture  brodée de quatre couleurs, il est coutume de représenter les deux

 

      chérubins du voile intérieur blanc, sur fond des quatre couleurs. Ces deux

 

     chérubins sont également deux témoins: gardiens de la Torah écrite et révélée,

 

     ils témoignent au peuple par leur simple présence que cette Parole est vivante

 

     et sacrée.

 

    Ils en interdisent l'accés à tout être profane certes, mais ils en autorisent l'accès

 

     à tout ce qui est saint, (qadosh = saint ) via le sacrifice.

 

7a934a4e        

            Quatre couleurs brodées de deux chérubins, voilà assurément une belle

 

      bannière qui, brandie au nom de Yéshoua par les deux témoins d'Adonai

 

      pourrait demain guider les soldats de (l'Adon = Seigneur), à Sa rencontre.

 

 7a934a4e

 

            Si l'Apocalypse nous révèle la bannière de l'impie et les quatre couleurs que

 

     les Saints auront à redouter, à craindre mais à combattre avec détermination, la

 

     Torah pourrait nous avoir révélé depuis le commencement les couleurs à élever

 

     haut dans le ciel, pour se revendiquer du camp de (l'Adon= Yeshoua) Ces quatre

 

       couleurs sont constitutives du Mishkan itinérant et relèvent d'une prescription

 

     divine.

 

    Elles appartiennent à l'Israel de D.ieu, c'est à dire à Juda et à Ephraim, Juifs

 

    et non Juifs.Depuis leur sortie d'Egypte, ces quatre couleurs définissent l'identité

 

    des " deux témoins " d'Adonai. Puissent-ils les redécouvrir, les adopter et les

 

    lever au nom de Yéshoua.

 

 

            Arche de l alliance avec cherubins du Tabernacle tb n030301

Repost 0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 09:23

296412 237596179630197 100001394501174 696084 1057499883 n

 

 

 

               Dans cette persuasion, je voulais aller d'abord vers vous, afin que vous ayez une seconde faveur;

 

       je voulais passer chez vous pour me rendre en Macédoine, puis revenir de la Macédoine chez vous,

 

      et vous m'auriez fait accompagner en Judée.

 

               Est-ce que voulant cela, j'ai donc usé de légèreté? Ou bien, mes résolutions sont-elles des

 

        résolutions selon la chair, de sorte qu'il y ait en moi le oui et le non?

 

               Aussi vrai que D.ieu est fidèle, la parole que nous vous avons adressée n'a pas été oui et non.

 

              Car le Fils de D.ieu, Jésus-Christ, qui a été prêché par nous au milieu de vous, par moi, par

 

       Silvain, et par Timothée, n'a pas été oui et non, mais en lui, il n'y a que oui; car, pour ce qui vous

 

      concerne toutes les promesses de D.ieu, c'est en lui qu'est le oui; c'est pourquoi encore l'Amen par

 

       lui est prononcé par nous à la gloire de D.ieu.

 

                   Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c'est D.ieu, lequel nous a

   

      aussi marqués d'un sceau et a mis dans nos coeurs les arrhes de l'Esprit, or, je prends D.ieu à

 

       témoin  sur mon âme, que c'est pour vous épargner que je ne suis plus aller à Corinthe;  non,

 

       pas que nous dominions sur votre foi, mais nous contribuons à votre joie, car vous êtes fermes

 

        dansla foi.

Repost 0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 11:12

304853 1922195786438 1588402923 31523196 892118986 n

 

 

              Les 4 couleurs retrouvées des deux témoins.

 

 

 

         Depuis la fin du règne de Salomon, Israel vit dans l'attente et la promesse

 

      de sa rédemption. Les deux royaumes de Juda et d'Ephraim doivent se

 

      retrouver pour recomposer l'Israel de D.ieu.Nous croyons que cette perspective

 

     prophétique se rapproche et qu'elle sera possible par l'action du Machiah

 

     Yéshoua, " lui qui des deux, en a fait un ".

 

           Les prophètes ont annoncé ce jour, nous l'attendons avec enthousiasme

 

     et impatience. Nous exprimons cette foi et étayons cette espérance à l'aide

 

     de promesses prophétiques claires et sans ambiguité.

 

             Ainsi , en atteste la vision des deux bois de Juda et d'Ephraim ( Ezéch. 37).

 

            Ainsi, avons-nous décelé dans la reconstruction de l'autel aus douze pierres,

 

     une nécessité préalable à l'ouverture des temps messianiques.

 

             Nous pourrions également évoquer ici, et dans ce cadre, la révélation

 

     prochaine d'un cantique de Moise accompagné du cantique de l'Agneau

 

      ( Apocalypse 15 ).

7a934a4e

 

              Il convient maintenant de rajouter la caractéristique des quatre couleurs à

 

     la vision globale de ce prochain rapprochement de Juda et d'Ephraim.

 

             Toutes ces images et enseignementd prophétiques convergent vers cette

 

    unique finalité: le rassemblement des deux témoins et de leurs armées dans le

 

     cadre du dernier témoignage.

 7a934a4e

 

               Aussi pouvons-nous penser que le fanion, la bannière, le drapeau, le

 

    signe de ralliement des deux témoins, serait aux couleurs du Tabernacle itinérant,

 

     celui ou le culte d'Adonai était authentique et véritable en son temps, car

 

     organisé et pensé conformément à un modèle supérieur,révélé à Moshé.

 

              Ce modèle et cette révélation du culte s'appuyaient notamment sur des

 

     codes couleurs voulus et imposés par D.ieu. Cette mitsvah n'a pas été

 

     remplacée  par une autre. Dès lors, les couleurs des " lutteurs avec D.ieu "

 

     ne sont ni " le blanc et le bleu " d'une part, ni "le rouge et le vif et cramoisi "

 

      d'autre part.

 7a934a4e

 

             Les deux témoins d'Adonai réunis au nom de Yéshoua combattront sous

 

     la bannière des quatre couleurs, laquelle s'opposera avec force à la fausse

 

     bannière aux quatre couleurs de l'impie. Notons pour l'anecdote que ces

 

     quatre   " fausses couleurs " sont largement présente dans les drapeaux des

 

     Etats islamiques d'aujourd'hui.

 

             Ce qui ne signifie en rien que ces états constituent à eux seuls l'empire

 

    de l'antéchrist. Ils en arborent les couleurs, ce qui est déjà en soi un signe  

 

    évident de ralliement et /ou de diversion opportune de la part de ceux qui les

 

    instrumentalisent.

 010905_100005_PEEL_sYFVsh.jpg

                                                                                     Le rubis.

       

            Nous verrons pour la suite les deux chérubins témoins et gardiens de la Parole et la conclusion.

 

          si vous êtes intéressez nous pourrons voir d'autres études de ce niveau là. Merci d'avoir été attentive

 

          à celle-ci car cela m'encourage.

 

 

Repost 0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 09:37

  304853 1922195786438 1588402923 31523196 892118986 n

      Les couleurs perdues de la tribu perdue d'Ephraim....

 

     

      Ephraim n'est pas présenté sur le pectoral d'Aaron, tout comme Ménashéh

 

  . Paradoxalement, bien qu'ayant remplacé leur père Yosseph au titre de l'héritage,

 

     les deux frères n'ont pas de pierre représentative. Cettte absence pose question.

 

          Il nous faut donc considérer la pierre de leur père Yosseph, sur le pectoral du

 

     grand sacrificateur, en lieu et place de celles - inexistantes - des deux fils. Il

 

     s'agit en hébreu d'une pierresemi-précieuse appelée " sholam ". Traduite de

 

     diverses  façons et/ ou selon la table de correspondance des dénominations

 

      minérales plus modernes, il s'agirait d'une gate ou sardoine.

 

            Certains traduisent " shoham " par onyx, pierre dont la gamme de couleurs

 

      est très diverse. Dans ce dernier cas, pour être conforme aux autres

 

      propositions ( agate ou sardoine ), il ne pourrait s'agir que d'onyx rouge...

 

      couleurs caractéristiques des sardoines: un rouge aux reflets bruns cramoisis!

 

             Confirmons notre intuition en regardant la pierre de Réhouven ( Ruben ): en

 

       hébreu " odem ", traduit par rubis ou cornaline. De fait et sans ambiguité, c'est

 

      une pierre d'un rouge vif, écarlate, couleur sang.

  7a934a4e

 

            Or, si Ephraim n'a pas sa place sur le pectoral et qu'aucune pierre n'est

 

      gravée à son nom, il est dit par ailleurs de ce fils greffé sur Israel " qu'il est le

 

       premier né...", rôle clairement dévolu à Ruben, le prince à la pierre rouge sang.

 

            Aussi, que nous considérons la pierre de Joseph ou celle de Ruben, il

 

      semble que la pierre d'Ephraim, qui n'existe pas, renvoie à d'autres pierres

 

      existantes sur le pectoral du Cohen Gadol: celles-ci sont rouges, rouge écarlate

 

       et rouge brun cramoisi.

  7a934a4e

 

             Par ailleurs, dans l'inconscient collectif occidental, ces deux couleurs de rouge

 

       vif et rouge cramoisi sont associées aux habits pontificaux. Il ne s'agit pas ici

 

      d'associer la chrétienté d'obédience vaticane à l'Ephraim perdu. Il s'agit

 

      simplement de noter que la chrétienté, perdue et dispersée sur la planète,

 

      a consciemment décidé de s'associer à la couleur rouge. La particularité du

 

      rouge cramoisi réside dans son utilisation par les empereurs et autorités

 

      politiques: voilà bien le signe d'une chrétienté qui a confondu autorité spirituelle

 

      et pouvoir politique.

  7a934a4e

 

            Pour synthétiser, nous dirons que si Juda a épousé le blanc-bleu et qu'il est

 

      reconnaissable à ce titre, la chrétienté des nations ( un visage d'Ephraim ) a

 

      épousé le rouge et ses nuances et qu'elle est reconnaissable à ce titre.

 

            Dès lors, nous pouvons dire que chacune de ces deux entités, Juda et

 

     Ephraim se sont partagés les quatre couleur du culte mosaique et les ont

 

     séparées... pour un temps?

 

      grenat_1.jpg

Repost 0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 10:11

tribus2.jpg                                                        Le pectoral du grand sacrificateur: Les 12 tridusd'Israel.

 

 

                Israel et Juda

 

 

        L'analyse du drapeau actuel de l'Etat d'Israel - qui n'est en fait que la

 

      recomposition du Royaume de juda sans les autres tribus pour le moment - 

 

       nous permet de relever la présence de deux des quatre couleurs mosaiques.

 

            Quand THéodore Herzl, le visionnaire de l'Etat juif moderne organisa le

 

      premierCongrès à Bâle en 1897, il envisagea le déploiement d'un drapeau

 

     officiel  pour les représentants du peuple juif réunis pour la circonstance Herzl

 

     confia la conception du drapeau du peuple juif à son assistant, David Wolfsohn.

 

             " Avec un drapeau on peut conduire des gens n'importe ou, même en Terre

 

      promise " disait-il.

 

                Dans ses mémoires, David Wolfsohn avoue qu'il hésita quand à la

 

      facture du drapeau: " Avec quel drapeau allions-nous décorer la salle du

 

      Congrès? Qu'elles seraient ses couleurs? J'eus soudain une illumination:

 

      nous avions déjà un drapeau, bleu et blanc, le talith dont nous nous drapons

 

      pendant la prière. Ce serait notre emblème; de châle de prière nous le

 

      transformerions en drapeau que nous hisserions devant Israel et les Nations.

 

     C'est ainsi que je commandai un drapeau bleu et blanc, avec un bouclier de

 

      David en son centre. Ainsi naquit l'étendard du peuple juif."

 

           7a934a4e

             Des suggestions sur la forme et sur la couleur du drapeau avaient déjà fait

 

      l'objet de débats avant Herzl et Wolfsohn. En 1864, L August Frankel, poète juif

 

      autrichien écrivit un poème sur les couleurs de Juda:

 

           " Quand sublimez les sentiments sa suffisance de coeur, il est enveloppé

 

       dans les couleurs de son pays. Il se tient dans la prière, enveloppé dans une

 

      robe longue de scintillement blanc. Les bords de la robe longue blanche sont

 

      couronnés de bleu: comme la robe longue du grand haut prêtre, ornée avec

 

      des bandes des fils bleus. Ce sont les couleurs du pays aimé, le bleu et le

 

      blanc sont les frontières de Juda. Le blanc le rayonnement du sacerdoce, et

 

       le bleu les splendeurs du firmament."

 7a934a4e

 

          Ce poème fut à la bas de l'étendard de l'Etat d'Israel-Juda. Dans l'inconscient

 

      collectif occidental, le bleu à toujours été la couleur de la tribu de Juda et

 

     l'association blanc-bleu, un symbole en soi de l'Etat hébreu dans sa composante

 

     Juda depuis 1948.

 

      Notons toutefois que la pierre du pectoral du Cohen Gadol ( Hoshen Mishpat

 

      ou pectoral du jugement ) gravée du nom de Yéshoudah ( Juda ), était une

 

      turquoise à forte dominante verte ( mais pouvant également être bleue selon

 

      d'autres traducteurs et experts en minéralogie ). Cette pierre précieuse est

 

     appelée en hébreu " Nofek ", nom ancien perdu et traduit aujourd'hui

 

      diversement par " malachite, escarboucle, émeraude, turquoise...."

 7a934a4e

            

             Notre intuition évolue donc de la manière suivante : si l'association

 

      blanc-bleu renvoie au Royaume de Juda, l'association rouge écarlate-rouge

 

     cramoisi renvoie-t-elle au Royaume du Nord et donc à ce qu'il

 

      convient d'appeler Ephraim?

 

 

          Prochain épisode est sur: Les couleurs perdues de la tribu perdue d'Ephraim...

 

          

  drapeau-israel.jpg

 

Repost 0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 08:16

 

        304853 1922195786438 1588402923 31523196 892118986 n

        

 

 

          L'enseignement évangélique

 

 

 

        L'évangile de Jean étant le plus spirituel et le moins narratif, il est de

 

      coutume de lui associer la couleur bleue, couleur des cieux.

 

           De fait, il est enseigné que le blanc renvoie à la pureté de la victime

 

     expiatoire et à l'Agneau de D.ieu sans tache, présenté par Luc.

 

     Le rouge renvoie explicitement au sacrifice et au sang versé à la Croix, mis

 

    en valeur par Marc. La pourpre-rouge-cramoisi est une allusion certaine à la

 

    royauté, mise en avant par Matthieu, et au manteau rouge dont le Massiah

 

    Yeshoua fut revêtu par les soldats romains. Le bleu reste une évocation

 

    évidente des cieux et de la finalité ultime du culte dont Jean fut l'interprète.

7a934a4e

        

            Voilà un enseignement qui devrait rencontrer un large consensus dans

 

     la chrétienté. Mais n'y-a-t-il rien d'autre à cerner et à recevoir de cette

 

     " palette divine "? La Torah n'a-t-elle pas une autre vérité à nous enseigner

 

      sur ce sujet apparemment anecdotique des quatre couleurs?

 

           A qui / à quoi sont opposées les quatre couleurs du culte mosaique?

 

     Evidemment aux quatre couleurs des chevaux de l'Apocalypse. Deux de ces

 

    couleurs sont communes aux deux dispensations:  le blanc et le rouge.

 

 7a934a4e

            Nous savons que le blanc du premier cheval est un faux blanc

 

     ( Apocalypse 6: 2 ) usurpé et volé. Le rouge du sacrifice revêt

 

      malhheureusement une deuxième dimension de martyre et de plaie.

 

     Le bleu et le cramoisi sont remplacés dans cette vision apocalyptique par le

 

     noir et le vert.

 7a934a4e

 

              A ce stade de notre étude, notre intuition consiste à proposer que les

 

      quatre couleurs du culte mosaique se confrontent aux quatre couleurs

 

      représentatives de l'activité néfaste de l'adversaire; activité permise et libérée

 

      par les " quatre être vivants ", car l'humanité est entré en phase de jugement.

 

      Les couleurs du système de l'adversaire se révèlent par l'ouverture des quatre

 

      premiers sceaux ( voir " chevaux de l'Apocalyse " ).

 

            Car D.ieu a mis dans leur coeur d'exécuter son dessein, un même dessein,

 

     et de donner leur royauté à la bête, jusqu'à ce que les paroles de D.ieu soient

 

     accomplies." ( Apocalypse 17: 17 ).

 

           Sachant que ce rôle d'opposition, puis de témoignage, face à l'impie et

 

     ses armées est dévolu aux deux témoins d'Adonai ( Apocalypse 11 ), nous

 

     pouvons prudemment poser une hypothèse que nous aurons vérifier: les quatre

 

     couleurs du Tabernacle mosaique seront réutilisées par les deux témoins

 

     dans leur combat pour authentifier l'origine et la suprématie de leur culte.

 

         7a934a4e

           Rappelons que ces quatre couleurs ne révèlent pas d'un caprice humain

 

     mais d'une prescription divine concrète, laquelle ne saurait être le fruit du hasard.

 

 

 

            Si cela paraît un peu difficile à comprendre pour le moment plus nous allons

 

       avancer dans l'étude va s'éclairer. Si je continue l'étude jusqu'au bout et qui

 

       est assez longue c'est parce qu'avec une amie nous avons trouvé qu'une

 

      étude pareil vaut vraiment le coup de l'étudier et de comprendre pour être

 

      éclairer sur de nombreux points bibliques.

        

 

     

 

 

 

         

          

 

               

Repost 0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 19:12

7gf3nv6y 

 

 

 Quatre couleurs

 

  

         En exode 25 à 30 Adonai prescrit la construction d'un tabernacle itinérant

 

       pour le désert selon un modèle imposé.Dans cette vision et ces ordres précis

 

       de confection, les habits du Gohen Gadol et les couvertures servant à délimiter

 

       les différents espaces du tabernacle ont en commun quatre couleurs. Dans la

 

       Torah ou chaque lettre est comptée et à sa juste place, matériaux, formes et

 

       couleurs ne peuvent être un hasard ou le fruit d'un " caprice humain/divin." Dès

 

       lors il nous appartient de questionner les Ecritures pour découvrir

 

       l'enseignement susceptibled'éclairer cette prescription.

 

 7a934a4e

        

             - "  Pour la demeure sacrée, des artisans confectionneront dix bandes

 

        d'étoffe, en fils de lin résistants, mélés de laine violette, rouge et cramoisie;

 

        elles seront ornées de chérubins brodés...( Exode 26: 1 )

 

              - " Et tu feras le tabernacle de dix tapis de fin coton retors, et de bleu,

 

        et de pourpre et d'écarlate."

             

                 - "  Quand à la demeure, tu la feras de dix bandes d'étoffe de fin lin retors,

 

       de pourpre violette et écarlate et de cramoisi."

 

            - "  La demeure, tu la feras avec dix tapisseries de lin retors, pourpre

 

        violette, pourpre rouge et cramoisi éclatant."

7a934a4e

           

                 L'institut du mont du Temple à Jérusalem, connu pour ses positions

 

       avant-gardistes relatives à une prochaine reprise des sacrifices sur le dôme

 

       du rocher à préparer un large éventail de représentations des habits et

 

      tentures. Le bleu y  est un bleu nuit intense. Le rouge écarlate et vif. Le

 

       cramoisi céde la place à un violet.

 

             L'approche évangélique traditionnelle sur ces quatre couleurs consiste

 

       à associer chacune de ces couleurs aux quatre évangiles

 

 

         7a934a4e

 

              Nous verrons cette étude demain car assez longue à écrire et très

 

        interressante. Nous verrons cette étude qui comporte plusieurs chapitres

 

       pour en arriver aux couleurs de l'apocalypse et qui explique la raison

 

       du drapeau palestiniens et expliquant les couleurs du drapeau d'Israel

 

       car tout à une signification très précise.

Repost 0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 12:43

21955 1307682379480 1453174574 830066 1282920 n - Copie

 

 

 

                La question à se poser est: qu'ont apporté les bnei Noa'h au monde depuids Noé, c'est à

 

        dire il y a plus de 4000ans? Bibliquement l'histoire ne mentionne pas de religion noa'hide.

 

              Selon le Talmud, il y a  "  sept lois noa'hides ", la tradition juive prescisant la prescription "

 

        d'instituer des tribunaux " impliquant la présence de juges chargés de faire appliquer ces

 

         lois - un tribunal rabbinique remplit cette fonction. Nous n'adhérons pas à cette vision des choses

 

         qui dépasse le cadre biblique. Cela suggère que le Ben Noa'h qui est issu des nations, est

 

        finalement soumis à la loi juive. En outre, le Ben Noa'h n'a pas de culte proprement dit, mais

 

        doit aller de préférence dans une synagogue, sans avoir cependant le droit de monter à la

 

        Torah ( lire publiquement dans le rouleau de la Torah ), ou même de respecter chabbat. Le

 

        Ben Noa'h en fin de compte, n'est ni juif ni chrétien, mais il est soumis au rabbinat. N'est-ce pas

 

       là une sorte de " sous-judaisme "?

 

               J'ai peur en fait que l'instauration du Noa'hisme, soit plus un moyen moderne de contrer le

 

        Christianisme, que d'instaurer une religion pour des non-juifs donnant la possibilité de connaître

 

         D.ieu sous la direction de rabbins... sans Christ, ni rédemption.Une religion simplifiée en somme,

 

         mais sur quel fondement de vérité ?... Un chrétien désirant être  Ben Noa'h doit renier sa foi, et

 

         notamment la divinité de Jésus qui est le fondement de sa foi.

 

                Malgré les horreurs perpétrées par des " chrétiens "  n'ayant en aucun cas été le reflet de ce

 

         qu'ils auraient dû être, des traits lumineux extraordinaires sont sortis du sein du Christianisme....

 

         et ceci grâce à D.ieu et à sa miséricorde infinie, dont Israel peut aussi témoignagner. D.ieu a

 

         été fidèle pour les deux peuples. La vocation du Christianisme en tant que rligion pour les nations

 

         existe réellement avec ses ombres et ses lumières.

 

        

          

Repost 0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 17:28

300a7b2c

 

 

                  Des miracles, de grands événements - ou toute autre chose - ne peuvent jamais

 

            impressionner durablement les gens.Par contre la Parole le peut! La Bible est capable toujours

 

            tout à nouveau de nous plonger dans l'étonnement, voire dans l'émerveillement, de faire brûler

 

           nos coeurs, de nous fasciner.

 

                   C'est pourquoi nous devrions jamais aspirer, en tout premier lieu, à atteindre de quelques

 

         sommets - même s'ils sont couverts d'habits pieux! Non, nous devons toujours nous tourner vers

 

         la Parole révélée de D.ieu avec sa lumière qui ne peut tromper. Ce n'est qu'alors que nos coeurs

 

        brûleront et que, toujours de nouveau, nous serons émerveillés. Il est écrit au Psaume 119: 130.

 

         " La révélation de tes paroles éclaire."

 

                    Jadis, le grand miracle n'avait pas éclairé les Gadaréniens de sorte qu'ils ne connurent

 

         pas Jésus; au contraire, les ténébres envahirent davantage encore leurs coeurs.

 

        ( Matthieu 8: 28 - 34 ).

 

                 Mais la simple Parole prononcée apporta chez deux voyageurs solitaires, très inquiets et

 

         déprimés, une grande lumière intérieure, oui une lumière telle qu'ils se demandèrent plus tard

 

         l'un à l'autre: " Notre coeur ne brûlait-il pas au-dedans de nous, lorsqu'il nous parlait en chemin et

 

         nous expliquait les Ecritures?" ( Luc 24: 32 ). Oh, si nous pouvions de nouveau comprendre que

 

         seule  la Parole de D.ieu peut nous fasciner durablement; toute autre chose dans ce monde ne fait

 

         que passer!

 

               Ne vous proposez jamais quelque chose de plus élevé que les Saintes Ecritures - même pas

 

         quand il s'agit de formidables expériences ou événements spirituels.

 

       

Repost 0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 17:36

335232 258025447553091 100000369120841 962435 6942037 o

 

 

                  Nous sommes persuadés qu'Israel est la pierre de touche pour la chrétienté d'aujourd'hui

 

         qui se départagera: d'une part ceux qui se désinterressent  et combattent la cause d'Israel, et

 

         d'autre part ceux qui soutiennent Israel, parce qu'ils ont perçu qu'il fallait le faire, selon les desseins

 

         de D.ieu inscrits dans la prophétie, et parce qu'ils ont reçu l'esprit de la prophétie qui est le

 

         témoignage de Yéshoua, notre Massiah. Tâchons de nous trouver du bon côté. Cela va très vite

 

        de tomber dans l'adversité. L'avertissement demeure: je bénirai ceux qui te béniront, je maudirai

 

        ceux qui te maudiront. Cette promesse n'a jamais été effacée. C'est pourquoi Israel est une pierre

 

        de touche pour la chrétienté aujourd'hui et pour le reste du monde.

 

                 Notre Seigneur Yéshoua se lamentait sur Jérusalem et lui adressa cet avertissement: " Car je

 

         vous le dis vous ne me verrez plus désormais jusqu'à ce que vous disiez: béni soit celui qui

 

          vient au Nom d'Adonai." ( Matthieu 23: 39 ).

 

                  Qui est celui qui vient au nom d'Adonai? Yéshoua haMassiah Ben Elohim! Yéshoua le

 

          Messie Fils de D.ieu.

 

                C'est lui Yéshoua que toute la maison de Juda, toute la maison de David, doit reconnaître,

 

          bénir Son nom et que par la suite " elle voit " le véritable Massiah.

 

              PRIER pour que se réalise cette reconnaissance est dans le sens de l'appel que Paul adresse à

 

         la Qéhiyllah: intercéder par la prière afin que toute la maison d'Israel obtienne aussi miséricorde.

 

               PRIER dans ce sens est aussi en harmonie avec la révélation divine que reçoit Zacharie:

 

              " Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un Souffle de

 

        Grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi Celui qu'ils ont percé. Ils

 

         pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement comme on

 

         pleure sur un premier né." ( Zacharie 12: 10 ).

 

                PRIONS de tout notre coeur, de toute notre pensée. Que le souffle Sacré soit sur nous

 

         et nous conduise dans La VERITE, afin que pour la gloire du nom du Père et la réalisation de

 

        son oeuvre nous sachions DISCERNER sa volonté, nous sachions PRIER selon sa volonté

 

        et que nous sachions COMBATTRE selon sa volonté. Alors nous serons en harmonie avec

 

        notre Seigneur Yéshoua qui nous rappelle encore: ma nourriture est de faire la volonté de Celui

 

       qui m'a envoyé et d'accomplir son oeuvre.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Myriam
  • Le blog de Myriam
  • : Je viens partager avec vous la Parole de D.ieu, mon Sauveur et Seigneur par des : messages biblique degrands pasteurs, des extraits de textes bibliques, des poèmes,témoignages,des images bibliques, et ce qui concerne actualités et archéologie d'Israel etc... éventuellement par des vidéos et des messages sur Israel
  • Contact

Recherche

Liens